strapontin

strapontin

strapontin [ strapɔ̃tɛ̃ ] n. m.
XVIe; d'ab. « hamac »; strampontin XVe; it. strapontino, de strapunto « matelas », var. de trapunto « piqué à l'aiguille », de puntare « piquer »
I
1Siège d'appoint à abattant (dans une voiture, une salle de spectacle). « nous nous assîmes sur l'étroit strapontin » (Gautier). Ne pas utiliser les strapontins (du métro) aux heures d'affluence.
2(1967) Fig. Place d'importance secondaire et souvent éphémère (dans une assemblée, une conférence, un organisme). « Peu de place pour [les poètes] dans les quotidiens, de rares apparitions dans les hebdomadaires, un strapontin à la télévision » (Le Monde, 1968).
IIAnciennt Coussinet que les femmes attachaient par-derrière, à la taille, et qui faisait bouffer la robe. « Les coussins, le “strapontin” de l'affreuse “tournure” » (Proust).

strapontin nom masculin (italien strapuntino, sorte de matelas) Dans une salle de spectacle, un véhicule, etc., siège d'appoint fixe à abattant. Fonction, place de peu d'importance dans une assemblée, une organisation : Un strapontin au conseil d'administration.

strapontin
n. m.
d1./d Siège qu'on peut relever ou abaisser, utilisé dans certains véhicules, dans les salles de spectacle, etc.
d2./d Fig. Fonction d'importance secondaire.

⇒STRAPONTIN, subst. masc.
A. — MAR., vx. Matelas placé sur une couchette de bord et maintenue par une planche à coulisse et qui, serré le jour dans un caisson, était un lit d'appoint. On accorde à ces élus [= aux forçats de la salle des éprouvés] un petit matelas d'étoupe, dit strapontin (LESUEUR, Toulon, 1862, p. 139 ds ZACCONE, Hist. bagnes, t. 1, 1876, p. 541).
B. — 1. Siège repliable d'appoint, généralement inconfortable, placé d'abord dans les carrosses, les automobiles, ou fixé à une paroi ou en bordure d'une allée afin d'augmenter le nombre de places assises dans les véhicules de transport en commun, les salles de cinéma, de théâtre, etc. Auto dépourvue de strapontin; claquement du strapontin; grincement de strapontin; strapontin de voiture, d'orchestre; strapontin étroit et dur, rembourré; faire basculer le strapontin; s'asseoir sur un strapontin; se contenter du strapontin. Le cocher abattait pour qu'elle eût une place les rebords du strapontin (MAUROIS, Climats, 1928, p. 16). Le soir, à sept heures et demie au Français pour voir le Soulier de Satin. Nous n'avons pu trouver que des strapontins et je ne savais pas à quel supplice j'allais me soumettre (...). Pendant deux heures et demie (...), j'ai remué douloureusement sur ce petit siège dur (GREEN, Journal, 1949, p. 255).
2. Au fig. Place inférieure, fonction d'importance secondaire et souvent éphémère occupée par une personne ou une collectivité dans une assemblée, un organisme, un groupe hiérarchisé. Toute sa vie il fut assis sur un strapontin (RENARD, Journal, 1893, p. 148). Ils manœuvrent comme des manches, Chirac et les autres (...). On ne leur filera même pas un strapontin. Parce que, question Matignon, c'est râpé (Le Monde, 21 janv. 1986, p. 48, col. 6).
C. — HIST. DU COST. Coussinet que les femmes attachaient au bas du dos pour faire bouffer leur robe, suivant la mode des années 1883 à 1889. Synon. faux cul (v. cul I A 2 c), tournure. Une taille souple (...) bien posée sur les hanches!... peu de corset!... et pas de strapontin! (GYP, Mariage civil, 1892, p. 50). Les coussins, le « strapontin » de l'affreuse « tournure » avaient disparu (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 618).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1560 extrapontin « matelas (sur un bateau) » (DES MASURES, Enéide, V, p. 259 ds HUG.); 1671 estrapontin « hamac » (POMEY) — 1771 (Trév., s.v. strapontin: Quelques-uns disent mal estrapontin); 1690 strapontin « hamac » (FUR.); 2. a) 1666 strapontin « petit siège que l'on met sur le devant ou aux portières d'un carrosse » (Inv. d'Anne d'Autriche ds B. Soc. hist. Paris t. 18, p. 183, 63); 1764 « petit siège adapté à la tige d'une canne » (Annonces, affiches et avis divers, 3 oct. ds HAVARD); 1872 « siège supplémentaire dans un théâtre » (LITTRÉ); b) 1893 au fig. (RENARD, loc. cit.). Empr. à l'ital. strapuntino « matelas de marin » (1663, A. OUDIN, Dict. ital. et fr. d'apr. VIDOS, p. 581), aussi « arrière-point, piqûre » (1640, OUDIN Ital.-Fr.), var., avec préf. de renforcement s- (cf. ROHLFS § 1012), de trapuntino « matelas, hamac de bateau » (d'où fr. transpontin « id. », 1552, RABELAIS, Quart Livre, éd. R. Marichal, chap. 20, p. 113 et chap. 63, p. 253); trapuntino est dér. de trapunto, -a « matelas, courtepointe », part. passé subst. de trapuntare « piquer à l'aiguille » qui a remplacé trapungere « id. », du lat. transpungere « id. ». Voir VIDOS, pp. 579-582, FEW t. 13, p. 216 et HOPE, pp. 223-224. Fréq. abs. littér.:59.

strapontin [stʀapɔ̃tɛ̃] n. m.
ÉTYM. XVIe, d'abord « hamac »; strampontin, XVe; estrapontin, jusqu'au XVIIe; transpontin (Rabelais) par confusion avec transpontino; de l'ital. strapontino, de strapunto « matelas », var. de trapunto « piqué à l'aiguille », du rad. de puntare « piquer, pointer ».
———
I
1 Siège à abattant dans une voiture (→ Fond, cit. 21), une salle de spectacle (→ Évacuer, cit. 6; relever, cit. 33).
1 On attacha nos malles à l'arrière du frêle véhicule; nous nous assîmes sur l'étroit strapontin, et le cocher lança son attelage au galop.
Th. Gautier, Voyage en Russie, I, XXI.
2 Où qu'il fût assis, il avait toujours l'air d'être sur un strapontin.
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 153.
2 (1967, in l'Express). Fig. Place d'importance secondaire et souvent éphémère (dans une assemblée, une conférence, un organisme). || « Peu de place pour (les poètes) dans les quotidiens, de rares apparitions dans les hebdomadaires, un strapontin à la télévision » (le Monde, 23 nov. 1968).
———
II (1904). Hist. du vêtement. Coussinet que les femmes attachaient par-derrière, à la taille, et qui faisait bouffer la robe. Cul (faux cul), tournure; aussi vertugadin.
3 Les coussins, le « strapontin » de l'affreuse « tournure » avaient disparu, ainsi que ces corsages à basques (…)
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, Pl., t. I, p. 618.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • strapontin — STRAPONTIN. s. m. Sorte de petit siege garni, que l on met sur le devant des carosses coupez. Strapontin large, commode. grand, petit strapontin …   Dictionnaire de l'Académie française

  • strapontin — STRAPONTÍN s.n. v. strapontină. Trimis de ionel, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  STRAPONTÍN s.n. v. strapontină. Trimis de LauraGellner, 13.09.2007. Sursa: DN …   Dicționar Român

  • strapontin — /stra pɔ̃ tɛ̃ˈ/ (French) noun A folding seat, as in a taxi, theatre, etc …   Useful english dictionary

  • Strapontin — Pour les articles homonymes, voir Strapontin (homonymie). Sur les autres projets Wikimedia : « Strapontin », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) …   Wikipédia en Français

  • strapontin — (stra pon tin) s. m. 1°   Siége garni que l on met sur le devant dans les carrosses coupés ou aux portières dans les grands carrosses, et qui peut se lever et s abaisser. •   À six heures donc, on monte en calèche ; le roi, Mme de Montespan,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • STRAPONTIN — s. m. Siége garni, que l on met sur le devant dans les carrosses coupés, ou aux portières dans les grands carrosses, et qui peut se lever et s abaisser. S asseoir, se mettre sur le strapontin …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Strapontin (bande dessinée) — Pour les articles homonymes, voir Strapontin (homonymie). Strapontin est une série de bande dessinée parue la première fois en 1958, dans le journal de Tintin. Scénario : Goscinny puis Acar. Dessins : Berck. Sommaire 1 Synopsis …   Wikipédia en Français

  • Strapontin (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Strapontin peut faire référence à : un strapontin, un siège à abattant ; Strapontin, un personnage de bande dessinée du même nom. Catégorie :… …   Wikipédia en Français

  • STRAPONTIN — n. m. Siège mobile, que l’on relève ou qui se relève automatiquement quand on n’en fait pas usage, et que l’on emploie dans les salles de spectacle, les salles de cours ou dans les voitures …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Goscinny personnages — Liste des personnages de bande dessinée mis en scène par René Goscinny Cette liste mentionne, par ordre alphabétique, tous les personnages, présents ou cités, que René Goscinny a utilisés dans les albums de bande dessinée qu il a scénarisés.… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”